Colette Langlade, Députée de la 3ème circoncription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.
Colette Langlade 2012

Colette Langlade, Députée de la 3ème circonscription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.

Colette Langlade

Conférence de presse du Président de la République





Conférence de presse du Président de la République
Les Français ont pu assister, mardi 13 novembre, à la première des conférences de presse du Président de la République.

Nous nous réjouissons d’avoir vu François Hollande, pleinement déterminé à redresser le pays, se positionner comme l’adversaire d’un fatalisme économique qui n’aurait d’autre conséquence que d’aggraver une crise accentuée par dix ans de politiques irresponsables de la droite.
Le Président de la République a fait le choix du courage et de la vérité sur la situation du pays comme sur les réformes engagées. Contrairement à ce que tente de nous faire croire la droite, il a indiqué un véritable cap et une direction claire : tout faire pour rétablir la croissance et reconquérir l’emploi.
Le Président agit avec pour boussole la justice sociale marquant ainsi une importante rupture avec son prédécesseur.
Cela fait six mois que les français nous ont accordé leur confiance pour gouverner. Nous sommes fiers des engagements tenus et de l’action menée par le gouvernement pour le redressement budgétaire, la réorientation européenne et le pacte pour la compétitivité.
La mobilisation totale pour l'emploi, la priorité à la jeunesse, la réforme bancaire et la révision de la Constitution pour moderniser la vie publique témoignent de la détermination du Président de la République à tenir ses engagements sans relâche.
Comme l’a appelé de ses vœux le Président de la République, la reconquête de notre avenir constitue un acte politique majeur.
Je salue l’engagement européen réaffirmé par François Hollande, qui a pris la tête du combat pour la réorientation nécessaire de l’Europe. Le Président refuse une France faible dans une Europe faible : il veut une France plus compétitive dans une Europe plus solidaire pour faire à nouveau gagner notre pays et notre continent dans le monde.
Le Président a montré qu’il se soucie des attentes des Français et qu’il y répond.
Tous les acteurs économiques et sociaux doivent se mobiliser afin de favoriser la mise en œuvre du pacte national pour la compétitivité et l’emploi, le redressement de notre industrie, le soutien aux PME et l’innovation.

Plus que jamais, nous nous tenons aux côtés du Gouvernement et nous le soutenons dans le combat pour le redressement de la France dans la justice.