Colette Langlade, Députée de la 3ème circoncription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.
Colette Langlade 2012

Colette Langlade, Députée de la 3ème circonscription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.

Colette Langlade

Répondre aux besoins de la jeunesse sur la problématique de la mobilité en milieu rural





Contrairement aux idées reçues,  nombre de jeunes ruraux s’impliquent sur leur territoire à travers le monde associatif et culturel. Ils sont ainsi porteurs de projets au point que la moitié des associations juniors se crée en milieu rural. Il apparait aussi, dans plusieurs études, qu’une partie importante des jeunes font le choix de vivre au pays pour fonder leur projet professionnel, un projet de vie novateur dans un esprit « militant » pour leur territoire.
Néanmoins, d’autres jeunes rencontrent, dans la ruralité, des difficultés d’insertion sociale et professionnelle importantes. Dans les situations les plus préoccupantes, certains adoptent des comportements à risque pour leur santé et ne bénéficient pas d’un suivi médical satisfaisant.
En fait, l’absence d’une mobilité suffisante se trouve être au cœur de leurs problématiques quotidiennes : Accès au travail, accès à la santé, accès aux études, accès à la culture. Aussi, j’ai tenu à participer au débat entre Bertrand Coly du CESE, entre élus, associations et Etat, ce mercredi 22 mars qui s’est tenu à la préfecture dans le cadre de la semaine de la mobilité.
J'ai évoqué le projet de plateforme sur le Périgord Vert qui sera l'interlocuteur pour les questions de mobilité, pour les jeunes et moins jeunes, pour les accompagner dans leurs démarches, de l'information à la recherche de solutions adaptées à leur projet professionnel. Il s’agit donc d’aider les jeunes à s’intégrer professionnellement et à lever aussi certaines barrières psychologiques qui les freinent dans l’aboutissement de leurs projets.