Colette Langlade, Députée de la 3ème circoncription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.
Colette Langlade 2012

Colette Langlade, Députée de la 3ème circonscription de la Dordogne, Didier Bazinet, suppléant.

Colette Langlade

Un pacte d’avenir pour relancer la filière foie gras





Le ministre de l’Agriculture a réuni les organisations professionnelles des filières volaille ainsi que les Régions et les Départements concernés par la lutte contre l’influenza aviaire afin de signer un pacte d’avenir pour la filière palmipède.
Un pacte qui répond aux préoccupations des éleveurs et vise à relancer rapidement la filière foie gras, indispensable pour notre territoire.
 
La bactérie influenza aviaire H5N8, qui a touché l’ensemble du sud-ouest de la France, a engendré des ravages dans la filière foie gras et pour les éleveurs de palmipèdes. Afin de stopper toute propagation des contaminations, plusieurs dizaines de milliers de palmipèdes ont dû être abattus et les contrôles d’hygiène ont été renforcés.
Pourtant, la filière foie gras est indispensable et vitale pour notre territoire, aussi bien en termes de retombées économiques que d’attractivité touristique.
 
C’est la raison pour laquelle le ministre de l’Agriculture a favorisé la signature d’un pacte d’avenir pour la filière.
Ce pacte vise à augmenter la réactivité des filières avicoles face à l’influenza aviaire et répond à plusieurs nécessités : bien-être animal, santé publique, performance économique ainsi que pérennité des modes de production.
 
Signé par 32 signataires (collectivités, organisations professionnelles agricoles…), il doit permettre à la filière foie gras de redémarrer rapidement son activité dans un contexte de sécurisation des modes de transport  et de production ainsi que d’amélioration de la détection de la maladie
Enfin, la signature de ce pacte s’accompagne d’une baisse du niveau du risque du territoire à un niveau modéré, afin d’alléger les contraintes en matière de confinement des volailles plein air.